Javascript must be enabled in your browser to use this page.
Please enable Javascript under your Tools menu in your browser.
Once javascript is enabled Click here to go back to The Home of Joomla
Un peuple-Un But-Une Foi
Pour tout renseignement sur le virus EBOLA, appeler les numéros verts suivants: 80 00 88 88 (Malitel) ou 80 00 77 77 (Orange Mali).
19 - 06 - 2018
MINISTERE
Présentation
Organigramme
Services généraux
Documents politiques
Documents standards
Les Ministères du Mali
ACTUALITES
Ateliers
Discours
Actu Santé
Séminaires
Communiqués
Offres d’emploi
Rapports d'activité
Inscription
ANNUAIRES
Carte Sanitaire
Annuaire structures
Annuaires statistiques
LEGISLATION
Introduction
Index textes
Textes généraux
Services centraux
Services rattachés
Services régionaux
Services personnalisés
Liens utiles
 
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.
 
Déclaration de Monsieur le Ministre de la Santé à l’occasion du lancement de la journée Mondiale de Lutte contre le Paludisme /Semaine nationale, 6eme Edition. PDF Imprimer Envoyer

Chers compatriotes;

A l’instar de la communauté internationale, le Mali, commémore demain, 25 avril 2013, la Journée Mondiale de Lutte contre le Paludisme. Cette année, notre pays le  Mali célèbre la 6ème Edition placée sous le thème « Investir dans l’avenir – Vaincre le paludisme ».

La journée Mondiale de Lutte contre le Paludisme a été instituée par l'Assemblée Mondiale de la Santé en 2007.
Elle a pour objectif de renforcer le plaidoyer et la mobilisation sociale autour  des stratégies de lutte contre le paludisme en vue de minimiser  son impact au sein de la communauté.

La commémoration de cette Edition 2013 se déroule à un moment critique. Les  objectifs d'Abuja de lutte contre le paludisme adoptés en avril 2000 par les chefs d’Etats et de Gouvernements auraient du être atteints ainsi que la couverture universelle avec toutes les interventions contre le paludisme.
Les recherches ont montré que rien qu’en intensifiant les efforts pour prévenir le paludisme, y compris une couverture universelle de moustiquaires, nous pouvons sauver la vie de trois millions d'enfants africains d’ici fin 2015.


Chers compatriotes ;

Au Mali, le paludisme demeure un problème majeur  de santé publique de par son impact sur la mortalité, la morbidité et ses répercussions socio-économiques sur la population en général, et en particulier sur les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans.
Selon l’annuaire statistique 2011, il a été enregistré 1 961 070 cas cliniques dans les formations sanitaires publiques suite au paludisme soit 41, 11% du total des motifs de consultations.

Le coût de financement du plan stratégique en matière de lutte contre le paludisme au titre de la période 2013-2016 au Mali est estimé à un montant de 125 milliards de FCFA sur lequel un montant de 40 milliards de FCFA a été financé.

L’insuffisance de ressources de financement pour les quatre prochaines années se chiffre à un montant de 85 milliards de FCFA d’où l’importance de pouvoir mobiliser des ressources pour financer la lutte contre le paludisme et pouvoir atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement.
En vue de l’atteinte des OMD, notre pays appuyé par les partenaires, organise depuis 2010 une campagne de distribution gratuite de moustiquaires imprégnées d’insecticides à longue durée sur toute l’étendue du territoire national. A ce jour, seules les  régions de Sikasso et de Ségou sont entièrement couvertes en moustiquaires. La région de Mopti est couverte à plus de 50% tandis que celles de Kayes et Koulikoro ont un faible niveau de couverture.

Chers compatriotes;


A compter de cette édition, les partenaires ont choisi un thème pour une période de trois ans (2013-2015) afin de fixer l'attention de tous sur les  efforts nécessaires en vue de l’élimination du paludisme.
Le thème « Investir dans l’avenir-Vaincre le paludisme » fournit une plateforme commune pour que les partenaires puissent présenter les succès remportés dans le cadre de la lutte contre le paludisme et unir leurs efforts dans un contexte mondial en mouvement.
Pour ce faire, ils sont invités à y adjoindre leurs propres messages afin de refléter le domaine spécifique dans lequel leurs efforts se concentrent et soutenir la campagne « The big push » ou le gros coup de pouce.
Cette campagne en ligne lancée le 24 septembre 2012, sert de plateforme pour galvaniser l'aide en faveur de la santé mondiale.
Les pays endémiques ont réalisé de formidables progrès dans la lutte contre le paludisme au cours de la dernière décennie, mais il est indispensable de fournir des efforts supplémentaires afin de soutenir ces progrès jusqu'à l’atteinte des objectifs et que le paludisme soit éliminé dans le monde entier.
Bien que les efforts de prévention, de diagnostic et de traitement du paludisme se soient intensifiés ces dernières années, un déficit de financement  annuel d’un montant de 3,6 milliards de dollars US menace de ralentir les progrès, notamment en Afrique où les pays endémiques font face à de sérieuses insuffisances de financement. Il s’agira alors  pour les années à venir :
-    de focaliser les efforts et de réfléchir sur la manière d’intensifier les actions réussies d’une part ;
-    et de comprendre les enjeux du paludisme et d'agir pour contribuer à résoudre ce problème d’autre part.  

Chers compatriotes;


A l’instar des pays endémiques de la Région africaine, le Gouvernement malien a inscrit parmi ses priorités nationales la lutte contre le paludisme. Cette lutte est basée sur des interventions efficaces en matière de prise en charge des cas de paludisme  par les médicaments efficaces après confirmation biologique  et de prévention par les moustiquaires imprégnées d’insecticide, le traitement préventif intermittent, la pulvérisation intra-domiciliaire.
La stratégie nationale  de lutte contre le paludisme au Mali est multi sectorielle avec l’implication des communautés, de la société civile, du secteur privé et des Partenaires au développement.

Chers compatriotes;


Je voudrais avant de terminer rappeler que notre continent demeure toujours à la traine pour l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement. Comme on peut le constater, on remarque que près de la moitié de la population mondiale vit dans les zones à risque de paludisme. Il s'agit d'une maladie évitable et curable, mais qui tue encore un enfant chaque minute. Plus de 90% des décès dus au paludisme surviennent en Afrique.

Or, un contrôle réussi du paludisme a un impact fantastique sur la santé, la productivité et le bien-être des personnes vivant dans les zones à risque de paludisme. Ce contrôle nous permettra non seulement de sauver des vies, mais également de progresser vers d'autres objectifs de développement clés, à travers l’amélioration de la survie maternelle et infantile, la réduction de l'absentéisme scolaire et la lutte contre la pauvreté.
« Ensemble, engageons nous pour un Mali sans paludisme à l’horizon le plus proche ».


Je vous remercie.

 

Mise à jour le Mercredi, 24 Avril 2013 09:51
 
Dernière mise à jour, le Mardi 18 Novembre 2014 à 11:50
Ministère de la Santé à travers l'ANTIM, Lauréat de TIGA 2009
 
canakkale canakkale canakkale truva search canakkale vergi mevzuati bagimsiz denetim bagimsiz denetim web security ozurluler bilisim teknoloji sgk bagimsiz denetim bagimsiz denetim