Javascript must be enabled in your browser to use this page.
Please enable Javascript under your Tools menu in your browser.
Once javascript is enabled Click here to go back to The Home of Joomla
Un peuple-Un But-Une Foi
Pour tout renseignement sur le virus EBOLA, appeler les numéros verts suivants: 80 00 88 88 (Malitel) ou 80 00 77 77 (Orange Mali).
21 - 08 - 2018
MINISTERE
Présentation
Organigramme
Services généraux
Documents politiques
Documents standards
Les Ministères du Mali
ACTUALITES
Ateliers
Discours
Actu Santé
Séminaires
Communiqués
Offres d’emploi
Rapports d'activité
Inscription
ANNUAIRES
Carte Sanitaire
Annuaire structures
Annuaires statistiques
LEGISLATION
Introduction
Index textes
Textes généraux
Services centraux
Services rattachés
Services régionaux
Services personnalisés
Liens utiles
 
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.
 
LABORATOIRE CENTRAL VETERINAIRE LCV PDF Imprimer Envoyer

La structure est dédiée à la prévention et à l’éradication des maladies animales et à la protection de la santé publique vétérinaire
Le Laboratoire central vétérinaire (LCV) a été crée en  1979. Rattaché au ministère de l'Élevage et de la Pêche, le laboratoire est le fruit d’une longue coopération Mali-Etats-Unis d’Amérique. Le directeur général du  Laboratoire central vétérinaire, Dr Saidou Tembely indique que sa structure a pour objet  de contribuer à la prévention et à l’éradication des maladies animales et à la protection de la santé publique vétérinaire à travers le diagnostic de routine des maladies prioritaires du bétail comme la péripneumonie contagieuse bovine, la fièvre aphteuse, le charbon symptomatique, les pasteurelloses ovine et bovine, la trypanosomose et les helminthiases, à travers le dépistage des zoonoses (tuberculose, brucellose, rage).

Le Laboratoire central vétérinaire comprend une unité de diagnostic composée de 8 laboratoires spécialisés et une animalerie : anatomie pathologique et contrôle de qualité des semences animales, bactériologie médicale, entomologie, helminthologie, mycoplasmes et mycoplasmoses, protozoologie, tiques et maladies transmises par les tiques, virologie et animalerie.
Le LCV vient également de se doter d’un tout nouveau service qualité. Le chef du bureau système qualité indique que son service a pour objet d’animer, développer et mettre en œuvre le système qualité en conformité avec les référentiels qualité. De veiller à l’application des dispositifs de l’assurance qualité. D’assurer la liaison avec les organismes de certification et d’accréditation et de promouvoir l’image qualité du LCV auprès des clients, des partenaires et des décideurs. Le LCV mène trois  grands programmes de recherche sur les maladies infectieuses, les affections parasitaires et la lutte anti-vectorielle et un programme de recherche sur les maladies métaboliques et les pesticides.

Le LCV produit des vaccins liquides pour la santé du cheptel. Le Pastovin est un vaccin contre la pasteurellose des petits ruminants. Le Pastovin est un mélange d’anacultures de pasteurelles (pasteurella multocida A et D et pasteurella hemoltica), obtenu par un procédé de biofermentation en continu, inactivé par le formol, vieilli à 37°C et adjuvé par l’hydroxyde d’alumine. Quant au Pastobov, c’est un vaccin contre la septicémie hémorragique des bovins. Le Pastobov est une anaculture de pasteurella multocida type E, obtenue par an procédé de biofermentation en continu, inactivée par le formol, vieillie à 37°C et adjuvée par vaccin liquide conditionné en flacon plastique de 100 ml (50 doses). Le Clostrivac est un vaccin contre le charbon symptomatique et l'Anthravac sert à vacciner contre le charbon bactéridien. Le LCV produit également des vaccins lyophilisés. Peri T1 est un vaccin contre la péripneumonie contagieuse bovine. Les vaccins se présentent sous forme de pastilles lyophilisées sèches en flacon en verre de type pénicilline. Chaque pastille renferme 50 doses vaccinales. La dose vaccinale contient au moins 10 mycoplasmes. Le vaccin contre la peste des petits ruminants (PPR) est nommé Ovipeste. C'est un virus-vaccin vivant, cultivé sur culture cellulaire. La souche virale est le virus PPRV 75/1, LK6BK2VERO adaptée par passages successifs. Le vaccin anti-PPR est ainsi constitué de cellules vero, infectées par le virus PPR additionné de stabilisateur et lyophilisé.
Le Laboratoire central vétérinaire forme à la carte sur demande en recyclage et en techniques de laboratoire. Le LCV encadre également des élèves et étudiants pour leur thèse et rapport de fin de cycle.

Nana S. HAIDARA

Mise à jour le Mardi, 28 Octobre 2008 12:35
 
Dernière mise à jour, le Mardi 18 Novembre 2014 à 11:50
Ministère de la Santé à travers l'ANTIM, Lauréat de TIGA 2009
 
canakkale canakkale canakkale truva search canakkale vergi mevzuati bagimsiz denetim bagimsiz denetim web security ozurluler bilisim teknoloji sgk bagimsiz denetim bagimsiz denetim