Javascript must be enabled in your browser to use this page.
Please enable Javascript under your Tools menu in your browser.
Once javascript is enabled Click here to go back to The Home of Joomla
Un peuple-Un But-Une Foi
Pour tout renseignement sur le virus EBOLA, appeler les numéros verts suivants: 80 00 88 88 (Malitel) ou 80 00 77 77 (Orange Mali).
14 - 12 - 2017
MINISTERE
Présentation
Organigramme
Services généraux
Documents politiques
Documents standards
Les Ministères du Mali
ACTUALITES
Ateliers
Discours
Actu Santé
Séminaires
Communiqués
Offres d’emploi
Rapports d'activité
Inscription
ANNUAIRES
Carte Sanitaire
Annuaire structures
Annuaires statistiques
LEGISLATION
Introduction
Index textes
Textes généraux
Services centraux
Services rattachés
Services régionaux
Services personnalisés
Liens utiles
 
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.
 
Risques sanitaires et catastrophes naturelles PDF Imprimer Envoyer
Le Mali est un pays exposé en permanence aux risques climatiques (pluviométrie aléatoire et souvent insuffisante pour les cultures et les animaux) et à leurs conséquences catastrophiques dû à son appartenance géographique tropicale. Son vaste territoire (1 241 000km²) dont plus de la moitié est désertique, sa continentalité et son enclavement intérieur et extérieur sont des facteurs amplificateurs de ces risques.
Les deux plus grands fleuves de l’Afrique de l’Ouest, le Niger et le Sénégal, qui le traversent sur une longueur totale de plus de 2 200km et qui constituent sa chance et ses atouts en temps normal deviennent des sources d’aggravation des risques climatiques, en cas de pluviométrie exceptionnellement abondante pouvant provoquer des inondations suivies de pertes matérielles et de vies humaines telles que l’on l’a vu au cours de l’année 2001 à Sélingué et, en juillet/août 2002, en plusieurs endroits du pays, notamment au Nord (zone locustre) et dans la région de Kayes.
Il s’y ajoute les risques annuels d’invasions acridiennes sur les cultures et diverses épizooties (peste bovine, grippe aviare etc…).

Les conséquences immédiates de ces phénomènes sont la faiblesse voire la perte des récoltes (entraînant souvent la famine) et la perte de bétail, perturbant l’économie nationale, essentiellement basée sur les activités rurales qui occupent 80% des populations.
Depuis une trentaine d’années, le Mali est confronté à l’épisode de sécheresse le plus long de son histoire contemporaine et qui a nécessité la mise en place de systèmes de réponse aux différentes catastrophes. Ainsi les structures suivantes ont été mises en place :

- le système d’Alerte Précoce (SAP) qui a pour objectif de mettre à disposition les informations utiles sur la situation alimentaire et nutritionnelle sur tout le territoire du Mali à l’attention des décideurs ;

- Le Programme de Restructuration du Marché Céréalier (PRMC) avec un rôle de coordination regroupant les agences de coopération et le gouvernement ;

- L’Offices des Produis Agricole du Mali (OPAM) ; mécanisme de prévention et de gestion des déficits céréaliers et d’aide d’urgence mis en place par le gouvernement ;
- Le programme de développement rural du PAM qui dispose d’un stock minimum de céréales en cas d’urgence ;
- La Cellule d’appui au développement à la vase (CADB) structure rattachée au Ministère de l’Administration Territoriale a été créée dans les années 1990 afin d’aider le gouvernement à mieux coordonner la gestion de l’aide alimentaire et mieux faire face à la création de nombreuses OCB/ONGs avec comme mission essentielle d’orienter, coordonner et évaluer les actions urgentes dans les zones à risques.

En 2000, 2001 et 2002, le Mali a du faire face à des inondations qui ont occasionné des dégâts matériels importants et des pertes envies humaines et du bétail. Le constat général est qu’il n’existe pas encore de mécanisme adéquat et très fonctionnel de prévention et gestion des risques et des catastrophes tant au niveau central que régional et local, malgré la création récente de la Direction de la Protection civile.
 
Source site web de la direction nationale de la protection civile (DNCP ). 
Mise à jour le Vendredi, 18 Avril 2008 14:10
 
Dernière mise à jour, le Mardi 18 Novembre 2014 à 11:50
Ministère de la Santé à travers l'ANTIM, Lauréat de TIGA 2009
 
canakkale canakkale canakkale truva search canakkale vergi mevzuati bagimsiz denetim bagimsiz denetim web security ozurluler bilisim teknoloji sgk bagimsiz denetim bagimsiz denetim